Programme copieux pour la journée des Amis de Chassenon du 19 août 2012

Pour commencer , on a ouvert la vitrine du Trésor de la Guierce pour compléter les bijoux par une magnifique bague en argent massif réalisée par un artisan de Limoges … dommage pour certaines spectatrices qui l'auraient très bien vu à leur doigt

Monsieur J.Marie Judde n'a pas manqué de dire tout le plaisir qu'il avait à voir l'excellente entente qui régnait entre le Parc et les Amis de chassenon.

 

Après le traditionnel buffet, l' archéologie expérimentale attendait l'équipe de Jacques Gaillard et c'est lui-même qui tire les conclusions de cette rude épreuve:

 

"Après un essai de tournage sur le tour vertical d'un bloc d'impactite de 70 cm de hauteur et de section polygonale d'environ 50 cm de diamètre, nous sommes parvenus au cylindre partiel sur 5 à 7 cm de hauteur. La preuve est donc faite que l'impactite de Chassenon est tournable, malgré un épannelage trop angulaire et une pierre trop sèche. Je pense qu'il nous aurait fallu environ deux jours pour tourner entièrement le bloc. Néanmoins, la difficulté de la tâche et l'usure rapide des biseaux de tournage nous amènent à penser que la pierre de Chassenon se prête mieux au travail à la main avec des outils à percussion lancée tels que le marteau-taillant. Il est probable qu'en une journée de travail un bon tailleur de pierre serait parvenu au cylindre. Pour conclure nous dirons que l'impactite de Chassenon s'est présentée à nous belle et rebelle."

 

La journée s'est ensuite poursuivie à quelques centaines de mètres des Thermes dans la Carrière de la Grande Pièce où l'histoire avec Jacques Gaillard a retrouvé l'exploitation moderne de le la carrière avec Alexis Allard de l'entrepise Domus.

"Jacques Gaillard évoque brièvement les circonstances de la formation de ce matériau singulier qu'est l'impactite en s'appuyant sur l'excellent ouvrage de vulgarisation de Cl. Marchat sur les impactites de Rochechouart. La disposition en empilements polygéniques de retombée entraîne un fort clivage sub-horizontal qui donne des couches variant de 10 à 50 cm d'épaisseur, faciles à extraire. L'impactite de Chassenon, par sa densité et sa résistance à l'écrasement, s'apparente à un calcaire demi-ferme que les Romains ont apprécié comme pierre à produire moellon et dallage extérieur.

La commune de Chassenon possède sur son territoire plusieurs sites de carrières:

- des carrières modernes comme aux "Mouillères" ayant produit aux XVII-XVIIIe siècles des meules de moulin,

- et des carrières antiques comme celles de "Vignes et des Trous".

La carrière de "La Grande Pièce" offre une exploitation en paliers. Trois chantiers juxtaposés y ont été reconnus ayant donné successivement des blocs cubiques de taille moyenne, du vrac et des blocs de grand appareil ayant pu approvisionner les premières constructions monumentales de l'agglomération, au cours du 1er siècle p.C."

 

 

Les principales carrières de brèche de Chassenon

 

 

LA GRANDE PIECE

Carrière antique

 

         Carrière située à 600 m au Sud des thermes antiques. Fait partie d'un ensemble d'exploitation qui occupait la plus grande partie de la butte dominant le site (alt. 248m).

Produisait des blocs de grand appareil : 130/200 x 70 x 70 cm environ. Période d'activité : antique. Diagnostic archéologique réalisé en 2009.

 

 

LES VIGNES ET LES TROUS

Carrière antique

 

         Carrière située à 500 m au Sud des thermes antiques. Fait partie d'un ensemble d'exploitation qui occupait la plus grande partie de la butte dominant le site (alt. 248m).

Période d'activité : antique. Sondage archéologique réalisé en 2006.

 

 

LE CIMETIERE

Carrière médiévale

        

         Carrière située à 100 m à l'Ouest du cimetière. Citée comme site de prélèvement des sarcophages médiévaux en brèche de Chassenon (Leboeuf, 1749), que l'on retrouve dans les anciens cimetières de la région (35 kilomètres à la ronde). Période d'activité supposée : IX / XII ème siècle.

 

 

LES MOUILLIERES

Carrière moderne

 

         Carrières situées dans les bois à 1300 m au Sud / Sud-ouest de l'église de Chassenon. Traces de production de meules pour les moulins des vallées de la Grenne et de la Vienne. Période d'activité supposée : XVII / XIX ème siècle. Inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1987.

 

 

LES ARENES

Carrière contemporaine

 

         Carrière située entre la RD 29 et l'emprise du théâtre antique de Chassenon. Fournissait des pierres à bâtir et des pierres polies décoratives. Période d'activité : 1880 / 1930 environ.

 

Un remerciement tout particulier à Jacques Gaillard Docteur en Archéologie, qui a bien voulu participer à ce compte rendu

 

J.Claude Barthout


Réagir


CAPTCHA