Les Amis de Chassenon sur le Pont … de Pilas

 

Pilas intéresse depuis longtemps les Amis de Chassenon.

Depuis l'époque Gallo-romaine son  histoire nous est racontée par le menu sur les deux derniers numéros du Cassinomag par Laurent Pelpel.

De son côté notre chercheur Bernard Fabre parcourt les lieux pour découvrir les traces de ses  occupants. Ses recherches ont été couronnées de succès, et il nous a confié les résultats de ses premières découvertes: 

"La Vienne fut un axe privilégié pour toutes les civilisations depuis les temps les plus reculés:

- Croquis numéro 1: petit biface du paléolithique inférieur, pointe du paléolithique moyen

 

- Croquis numéro 2: pointe du paléolithique supérieur, folliacée du néolithique final

 

- Croquis numéro 3: cols d'amphores datées du 1er siècle avant, 1er siècle après... 

 

 

Une étude de la fluctuation des berges en fonction de la dépose des alluvions sur la rive gauche devrait être entreprise, pour comprendre les nombreux passages de franchissement de la Vienne qui me semble varier en fonction des époques et donc de la variation de profondeur du lit de la rivière. Elle permettrait également de préciser outre la position des berges suivant les époques, la puissance du dépôt alluvial qui recouvre ces sites."

 

La démolition de l'ancienne centrale électrique et la construction du site de la nouvelle sont en cours. Les lieux sont bouleversés mais permettent aux Amis de Chassenon d'espérer les découvertes les plus spectaculaires de ces dernières années dans les environs de Chassenon. Abel Devautour, le plus ancien des Amis de Chassenon nous a indiqué avec précision où se trouvait … le pont romain, l'affaire est donc à suivre de très près!

 

Par ailleurs les anciens volants et les vieilles turbines nous ont permis de faire des photos d'exception … mais qu'on se rassure tous ces engins seront conservés et serviront à la décoration de l'accueil de la future centrale.

 

 


Les réactions

Avatar Jacques PAILLAT

mon grand-père maternel de son nom PIGEASSOU fut le dernier gardien de cette usine et ma mère ainsi que deux de ses frères y ont vécu.
Si quelqu'un posséde des photos ou cartes postales de cette époque, soyez gentil de me contacter
Vous remerciant par avance
J PAILLAT

Le 10-05-2017 à 17:25:16

Réagir


CAPTCHA