La réalité financière va être douloureuse!

Urgence Chassenon

Les Charentais peuvent croire, en lisant CL, que la Charente va économiser 8,4 millions d'euros en annulant la couverture de protection des thermes gallo-romains de Chassenon. Il n'en n'est rien ! Si l'on ajoute les sommes déjà dépensées pour les études (3 ans) et les travaux réalisés (devenus inutiles) aux indemnités dues aux entreprises, on atteint plus de 3 millions, auxquels on peut ajouter 2 millions de subventions perdues. Ce sont donc déjà 5 millions d'euros mobilisés pour un résultat nul. A 1.000 € par m², il était pourtant possible, pour le même coût, de couvrir 5.000 m² de surface, soit plus que l'emprise des bâtiments des thermes antiques. En attendant, les thermes sont fermés, spectacle lamentable auquel les Charentais sont invités à assister à l'occasion des Journées européennes du patrimoine les 19 et 20 septembre prochains.

Pendant quinze ans, aucun investissement n'a été engagé pour conserver les thermes de Chassenon, vestige unique dans toute la France : il fallait « attendre la nouvelle couverture » ! Maintenant, Chassenon a besoin d'un sérieux rattrapage, une sorte de « plan Marshall » pour éviter la disparition. Qui peut s'y engager, autre que le Département, propriétaire du site, avec les aides de la Région et de l'Etat ?

Un visiteur assidu des thermes de Chassenon


Réagir


CAPTCHA